Aubain Minaku: « Seule l’organisation des élections peut sauver notre démocratie »

Pour le Président de l’Assemblée Nationale, seule l’organisation des élections peut sauver la démocratie congolaise. Cette affirmation est tirée de son discours d’ouverture de la session ordinaire de septembre qui, comme à l’accoutumée, a ouvert ses portes ce vendredi 15 septembre 2015 dans la salle des Congrès du Palais du Peuple.  A l’occasion de cette cérémonie et sans ambages, le speaker de la chambre basse du Parlement congolais a reconnu que  » la presente session s’ouvre sous un climat politiquement tendu et dans un contexte économique et sécuritaire préoccupant ». Dans la foulée, l’honorable Aubain Minaku a brièvement  présenté les priorités de son institution pour les mois à venir.

Il s’agit d’abord d’adopter les lois à caractère économique dont le nouveau code minier, la loi sur le tourisme et celle portant sur les PTNTICS.
En même temps sur le plan politique, l’Assemblée devra de toutes urgences adopter la loi portant organisation et fonctionnement du CNSA, dont dépend la suite du processus électoral en cours en RDC.

À propos des élections, l’élu d’Idiofa a tenu à souligner leur importance.
 » L’organisation des élections est la seule voie par laquelle nous pouvons sauver notre jeune démocratie », a-t-il martelé, avant d’inviter ses collègues députés à  » renforcer le contrôle Parlementaire ».

Enfin, il convient de noter une matière qui ne manquera sans doute pas de diviser la plénière: le projet de loi portant modification de l’organisation et du fonctionnement de la Cour Constitutionelle.

Découvrez ci-dessous  le texte intégral de ce speech.

DISCOURS OUVERTURE SESSION SEPTEMBRE 2017 FIN-1 (1)

Tshukudunews com