Climat tendu au parlement congolais !

Un veritable dialogue de sourds règne désormais  entre la MP et l’opposition à l’Assemblée Nationale.

La journée du mardi 10/10/2017 a vu le Parlement d’enfoncer dans une crise entre les députés de la majorité et ceux de l’opposition. En effet, pendant que les opposants annonçaient leur suspension aux activités parlementaires et le dépôt d’une motion contre le speaker, leurs collègues proches du pouvoir demandaient au même speaker  le retrait des mandats des députés absentéistes qu’ils accusent de vouloir bloquer l’adoption des lois essentielles au processus électoral.

Deux rencontres aux résultats antagonistes ont eu lieu ce mardi au Palais du Peuple.
Les députés de l’opposition se sont réunis et ont annoncé la suspension de  leur participation aux activités parlementaires jusqu’à la résolution de la question des initiatives de contrôle qui sont régulièrement bloquées par des motions incidentielles.
Dans la foulée, opposants ont annoncé le dépôt d’une motion de censure contre le premier ministre pour non respect du taux budgétaire dans la rémunération des fonctionnaires de l’Etat.
En réaction, leurs collègues de la MP ont accusé l’opposition de vouloir bloquer l’adoption des lois utiles au processus électoral en refusant de participer aux plénières consacrées à l’ adoption des lois essentielles pour l’organisation des élections. En conséquence, ils ont demandé que les députés absentéistes qui,  selon eux, cherchent à bloquer le processus pour déstabiliser le pays soient tout simplement écartés du Parlement.
En tout état de cause, après les discours contradictoires des deux familles politiques et une querelle constante à travers les médias entre les communicateurs des deux camps, l’Assemblée Nationale de la RDC semble désormais secouée par une crise ouverte.
Espérons que la paix et le processus électoral en cours ne vont pas en pâtir, ce qui serait dommage.
La Rédaction