« Il nous faut une Transition dirigée par la Société Civile » (Me LUMBULUMBU)

Dans une déclaration signée par son président, Maitre Jean-Paul LUMBULUMBU, le Parti Libéral pour la Démocratie, PLD en sigle, accuse la CENI de « tâtonnements » et exige la démission de ses dirigeants, tout en appelant à une « Transition dirigée par une personnalité de la Société Civile. »

 

Pour Maitre Jean-Paul LUMBULUMBU, « il est étonnant que la même CENI qui a affirmé être capable d’organiser les élections en avril 2018 à la Cité de l’Union Africaine, qui a ensuite reconnu qu’il était possible de le faire en décembre 2017 à la CENCO ait pu encore déclarer qu’il lui fallait un délai incompressible de 504 jours pour finalement publier un calendrier qui fixe les élections dans un délai de 306 jours sans la moindre explication convaincante de tous ces changements. »

 

Pour le PLD, ce tâtonnement traduit à la fois l’incompétence de la CENI et son absence de volonté d’organiser les élections, d’où la disqualification de ses dirigeants qui, selon cette organisation, ne sont plus dignes de confiance.

 

En substance, cette formation politique de l’opposition exige le remplacement de tout le bureau actuel de la CENI qui, selon elle, joue en faveur du maintien du pouvoir en place et le retrait de ce dernier de la gestion de la période préélectorale.

A la place, le parti cher à Jean-Paul LUMBULUMBU se dit favorable à une transition conduite par une personnalité de la Société Civile qui devra se charger de la préparation des élections.

 

 

Aline ENGBE

4 vues