J’invite ceux qui veulent les élections à venir ce samedi à l’YMCA écouter la réincarnation de Lumumba que je suis » (Constat Mutamba du NOGEC)

Pour le coordonnateur de la NOGEC, son meeting sur la place YMCA de ce vendredi restera dans les annales de l’histoire comme le meeting de Lumumba de 1958  » Nous appelons tous les Congolais, citadins comme villageois, à venir sur la place YMCA écouter la réincarnation de Lumumba que je suis », a-t-il proclamé.

Par la bouche de son Coordinateur Constant Mutamba, la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo, NOGEC en sigle, confirme en effet le début de l’opération MAPONAMI na KIMIA  » MAKI » en sigle, ce qui veut dire  » Éléctions Pacifiques » en français, ce samedi par un meeting populaire prévu à la place YMCA à Kinshasa.

À l’occasion, l’orateur principal, qui ne sera autre que le coordonnateur du NOGEC, espère s’adresser à la nation sur la nécessité de soutenir le calendrier Electoral au lieu de déstabiliser le pays.

 » Ceux qui veulent écouter celui qui désormais incarne le pan africanisme et l’héritage de Lumumba sont priés de venir se joindre aux 6 mille autres jeunes attendus à la place YMCA ce samedi 18/11/2017 car ce sera une date historique, avec un discours qui va rejoindre le discours de Lumumba du 30 juin 1960 dans les annales de l’histoire » a dit Constant Mutamba.

 » Ce sera mon dernier meeting pour cette année et j’invite les jeunes de la nouvelle génération à venir écouter celui qui va remplacer les Kasa Vubu », a-t-il ajouté.

Au menu, le seul thème est le soutien au calendrier Electoral de la CENI et la sensibilisation de la population pour des élections apaisées :  » Enfin, nous avons maintenant un calendrier Electoral et l’heure est à la sensibilisation pour des élections apaisées et non à des appels inciviques à des casses et soulèvements populaires ou à des actes de vandalisme qui risquent même de toucher le matériel de la CENI  » a-t-il expliqué.

À la question de savoir comment son meeting était autorisé alors que les activités politiques étaient interdites par les autorités urbaines de Kinshasa, le leader du NOGEC a répondu qu’il est légaliste  » Nous ne pouvons pas être comparés aux mouvements subversifs à la solde des officines étrangères qui se livrent à des appels fantaisistes et belliqueux aux soulèvement. Nous avons tenus à respecter les normes établies de manière souveraine par les autorités administratives compétentes. », s’est réjoui Constant Mutamba.

 » J’en appelle à tous nos compatriotes, citadins et villageois, à pouvoir se mobiliser pour des élections en se rendant à l’YMCA pour participer à la résurrection des grands moments que furent les meetings de Lumumba à l’espace YMCA. Qu’ils se mobilisent nombreux comme des fourmis pour écouter cette réincarnation de Lumumba que je suis »

 

Aline ENGBE

99 vues