La prolongation du délai des élections est prévue par l’Accord (KATEBE)

Sortant de son silence au sujet de la prolongation du délai de l’organisation des élections qui defraie la chronique, Monsieur Raphaël KATEBE Katoto a tenu à rassurer l’opinion sur le caractère logique de ladite prolongation. En l’occurrence, le Président de l’ULD a rappelé que la prolongation est bel et bien prévue par l’Accord de la Saint Sylvestre et que Transition de 2003-2006 a également connu une prolongation.

 » Il est tout à fait logique, si les conditions d’organisation des élections ne sont pas réunies, que l’on arrive à une prolongation. Ceci est du reste prévu dans l’accord de la Saint Sylvestre dans son chapitre IV, points 1,2, et 3 à la page 7, une possibilité de prolongation des échéances électorales à l’issue d’une évaluation qui devait être faite par la tripartite CENI-CNSA-Gouvernement.

Il faut que nous puissions aussi nous souvenir que, s’il y a eu retard dans la désignation des animateurs des institutions issues de l’Accord, c’est venu de l’opposition avec la fameuse querelle sur le candidat unique à la primature d’une part, et l’exigence d’une liste de l’autre. C’est là que le retard a commencé », a rappelé Monsieur KATEBE.

Pour finir, cette figure de proue du Rassemblement/ Kasa-Vubu va rafraîchir la mémoire des Congolais :  » Souvenez vous qu’au Dialogue Inter Congolais, nous avons convenu d’une transition de 2 ans, avec une possibilité de prolongation. Comme on a été prévoyants et qu’en 2005 on n’était pas encore prêts, on a juste prolongé jusqu’en 2006 et il n’y a pas eu mort d’homme à cause de cela », a rappelé Raphaël KATEBE Katoto.

 

Aline ENGBE