Le Parlement Européenne conditionné son appui aux élections par la décrispation politique

Dans une résolution votée ce jeudi 19 janvier, le Parlement européen a demandé à la Commission Européenne de conditionner tout appui au processus électoral par la description politique, notamment par le libre retour des exilés et la libération des prisonniers politiques. En plus, le Parlement Européen a demandé à la CPI d’enquêter sur les crimes commis en RDC et le renforcement des sanctions des personnes impliquées dans les violations des droits humains.

Avant d’aboutir à cette prise de position, le Parlement Européen s’est inquiété de la grave détérioration de la situation politique et humanitaire qui a prévalu en RDC, tout en exigeant des sanctions pour les responsables des violences du 31 décembre 2017.

À propos des violences, le Parlement Européen a demandé à la CPI d’enquêter sur les massacres commis en RDC, notamment au Kassai et à Kinshasa.

Toujours sur le chapitre des sanctions, le Parlement Européen a demandé à la Commission Européenne d’élargir la liste des personnes sanctionnées en rapport avec le blocage du processus démocratique et les violations des droits humains en RDC.

Abraham MUSITSHI