« L’honorable DIOMI est dans un état critique et doit être évacué d’urgence pour des soins »( Magloire KASONGO)

Ce Mercredi 17 janvier, à l’occasion de la restitution de la participation de son parti à la Journée de Solidarité aux détenus politiques organisée en fin de semaine dernière par l’ACAJ, le Secrétaire Général de la Démocratie Chrétienne a brossé toutes les injustices subies par son leader avant de lancer cet S.O.S. : « L’état de santé de notre Président DIOMI est précaire et il doit être évacué d’urgence à l’extérieur pour des soins appropriés. « 

Parlant de la journée du samedi 21 janvier, monsieur KASONGO dit avoir saisi l’opportunité de la Journée de Solidarité aux détenus pour témoigner des irrégularités et des graves injustices infligées à l’honorable Eugène DIOMI NDONGALA depuis son arrestation.

 » Avant tout, nous avons rappelé que notre leader a été arrêté dans des circonstances pénibles. Il a été ensuite condamné par une Cour réduite à 5 juges de la Cour Suprême alors que la loi exige la présence de 7 juges au minimum.  » a-t-il rappelé.

Concernant les autres démarches, le S. G. du parti cher à DIOMI dénonce:

« Nous avons saisi la Commission des droits de l’homme de l’ONU. Cette dernière a constaté 98 irrégularités dans le procès ayant conduit à sa condamnation et exigé que mon chef soit libéré. Kinshasa a fait la sourde oreille. En plus, l’ Union Européenne a demandé au gouvernement congolais de le laisser libre. Refus total. Plus récemment, l’Accord de la Saint Sylvestre a également décidé de sa libération, mais son application est bloquée. »

Pour finir, maître Magloire  KASONGO lance cet appel pathétique:

« Aujourd’hui, on impose à l’honorable DIOMI un régime alimentaire non conforme avec son état de santé et on l’oblige à se faire soigner localement. Comme conséquence, son état de santé est précaire et il est urgent qu’il soit évacué à l’étranger pour des soins appropriés ».

 

Aline ENGBE

22 vues