Loi électorale : les ministres issus de l’opposition accusent Tshibala de tricherie !

 » Il a substitué la proposition de l’honorable Muhindo Nzangi que nous avons amélioré et adopté en Conseil des ministres par un projet de loi  venu je ne sais d’où, ceci est un pièges mortels », a confié sous anonymat un ministre à tshukudunews.com à l’issue de la rencontre entre les membres du Gouvernement issus de l’opposition et le président du CNSA, chez qui ces derniers sont allés exprimer leur désapprobation ce mardi 5/12/2017.

« Nous avons la désagréable impression que le Premier ministre joue une carte totalement individuelle et qu’il a tourné le dos à sa propre famille politique », a regretté un autre membre du gouvernement, toujours sous anonymat.

Pour le Président du CNSA, « il est nécessaire que nous puissions nous concerter,  » a-déclaré Joseph Olenghakoy à la presse à l’issue de sa rencontre avec les ministres issus de l’opposition, tous opposés au projet sous examen au Parlement.

Pour une fois, même les ministres de l’opposition dite républicaine faisaient partie des frondeurs.

Devant ce dernier développement autour de la loi électorale, l’opinion est de plus en plus inquiète.

En effet, les congolais ont d’abord vu ce texte être adopté sans la participation des élus de l’opposition, puis on a assisté à un débat où l’unanimité était loin d’être évidente au sein même de la Majorité restée seule dans la salle.

Dans ces conditions, l’annonce de la substitution du texte adopté en conseil de ministres en faveur d’un fruit de « boutiquage » assombri encore davantage cette loi qui doit régir les élections et autour de laquelle un consensus était pourtant nécessaire pour un processus apaisé.

Abraham MUSITSHI