Lubumbashi : Dans sa résidence encerclée par la PNC et les FARDC, Kyungu a reçu Olenghakoy

Le Président du CNSA a personnellement vécu la dramatique séquestration que vit l’honorable Gabriel Kyungu Wa Kumwanza dans sa résidence à Lubumbashi. En effet, Joseph Olenghakoy a été reçu par le coordonateur du RASSOP/ Grand Katanga dans une « villa Ankoro » entourée comme d’habitude par des dizaines de policiers et de militaires armés jusqu’aux dents.

Profitant de son séjour à Lubumbashi, le Président du Conseil National de Suivi de l’Accord (CNSA) Monsieur Joseph OLENGHAKOY, a été reçu en audience tard dans la soirée du vendredi 22 décembre par le coordonnateur interprovincial du Rassop/Grand-Katanga, l’Honorable Antoine-Gabriel KYUNGU WA-KU-MWANZA.

À sa sortie de l’audience,devant la presse, l’illustre visiteur n’a pas gardé sa langue dans sa poche.

Au contraire, ce dénier a signifié à la presse que sa visite avait pour but de s’imprégner de la réalité de conditions dans que cette icône de la politique congolaise Kyungu Wa Kumwanza, lequel subit depuis un temps une violente répression caractérisée notamment par la privation systematique de ses droits libertés mêmes les plus fondamentaux comme ceux de circuler, de recevoir des visiteurs, d’aller au culte, de jouir de sa vie privée…

De l’avis du RASSOP, ceci vise à l’empêcher à tout prix à rencontrer ses militants;
le RASSOP estime ainsi qu’il est officiellement empêché de bien préparer les élections par les autorités du Haut Katanga, ce qui non seulement est anticonstitutionnel et illégal, mais aussi immoral.

A ce sujet, le président du CNSA a promis une suite favorable quant à l’exécution et ainsi qu’à l’application de toutes les mesures de décrispation politique telles que stipulées par l’accord de la Saint-Sylvestre, car » mieux vaut tard que jamais », a-t-il martelé.

Signalons ici qu’à son arrivé à la résidence privée de l’honorable Antoine-Gabriel KYUNGU WA-KU-MWANZA,Joseph OLENGHAKOY a bel et bien trouvé une multitude d’éléments de la PNC ainsi que ceux des FARDC, assiégeant comme d’habitude la villa « ANKORO ».

Une présence qui est ressentie par le RASSOP et la famille biologique de l’honorable Kyungu Wa Kumwanza comme
une provocation et une intimidation de la part du pouvoir en place.

Notons que le tête-à-tête entre les deux personnalités a duré plus ou moins 2 heures et 30 minutes.

Aline ENGBE