Pierre LUMBI appelle les forces démocratiques à l’action dans unité

« L’unité des forces démocratiques, à savoir celles des mouvements citoyens, de l’opposition et de la société civile,  devient un impératif de combat, une urgence nationale. Dans ce cadre, soutenir les initiatives des Laïcs catholiques ne peut que nous renforcer. », a dit le Président du G7 dans son intervention lors de la Journée de Solidarité avec les détenus et exilés Politiques organisée par l’ACAJ le samedi 13/01/2018.

Avant de lancer cet appel, le leader du MSR a fait l’amer constat du comportement méprisant, arrogant et dictatorial du pouvoir :

« Ce que nous venons d’entendre aujourd’hui démontre que le respect des droits humains et celui des libertés publiques sont les derniers soucis des dirigeants actuels de la RDC.  Pire : avec les cas comme ceux des exilés politiques ou celui du rapatriement et des obsèques du patriarche TSHISEKEDI d’heureuse mémoire, on a la nette impression que, pour ceux qui nous gouvernent, tout leur est permis. Les congolais ne sont pour eux que des parias sur qui ils ont le droit de vie et de mort. Cependant, après 57 ans d’indépendance, nous ne saurons tolérer qu’une poignée de compatriotes instaurent un Etat policier en RDC », a déclaré cet organisateur de la marche des chrétiens du 16 février 1992.

Pour finir, Pierre LUMBI  lance cet appel aux congolais :

« Face à la misère du peuple et aux menaces d’éclatement de la RDC, l’immobilisme et l’indifférence n’ont plus aucune justification. Ils constituent plutôt une complicité, un soutien au régime actuel. Nous demandons donc aux congolais de ne pas lâcher prise et de continuer à exercer la pression pour que l’actuel pouvoir respecte nos droits et applique intégralement l’Accord de la Saint Sylvestre. Gémir, pleurer, crier et se lamenter à longueur des journées…tout cela est faiblesse : désormais, seule l’action compte ».

 

Aline ENGBE