Le Gouvernement provincial interdit aux kinois de célébrer KABILA et LUMUMBA !

Dans un communiqué signé par le Vice-Gouverneur de Kinshasa, les autorités urbaines interdisent toute manifestation publique en l’honneur de nos héros nationaux à part celles organisées par le protocole d’état. Autrement, le droit de célébrer publiquement KABILA et LUMUMBA est retiré aux congolais de Kinshasa.

En conséquence, personne n’est autorisé à organiser des conférences, des cérémonies de sensibilisation des jeunes sur l’exemple de ces deux modèles de notre nation, ni d’organiser des spectacles en leur honneur: sur les douze millions d’habitants de la capitale, seuls les quelques centaines d’invités et de personnes capables de se rendre sur les lieux des cérémonies officielles ont, selon l’ordre des autorités urbaines, le droit de célébrer nos héros nationaux.

Du coup, plusieurs questions fusent.

D’abord, l’opinion se demande sur quelles bases morales et juridiques un Gouverneur peut réduire les droits des congolais à célébrer leurs héros?

La deuxième question est celle des motivations de cette décision : pourquoi réduire des journées aussi importantes aux seules cérémonies officielles?

Par ailleurs, des craintes se font jour: au 30 juin 2018, Kimbuta ne risque-t-il pas de réduire les droits de réjouissance des kinois lors de la fête de l’indépendance?

 

La Rédaction