BUKAVU : Journée presque totalement morte ce mercredi

 

C’est indiscutable : la population de BUKAVU a massivement obéi à l’appel des forces vives à une ville morte ce mercredi  1er  novembre 2017. Boutiques, marchés, banques, transports : tout était fermé jusqu’à la fin de la matinée dans les coins réputés chauds de la ville, et même jusque dans les après-midi en plusieurs endroits.

Pour contrebalancer la tendance, Claude NYAMUGABO n’est pas resté inactif : on a vu le Gouverneur du Sud Kivu parcourir les artères de la ville à pieds, entouré d’une foule de curieux, puis présider une manifestation de son parti politique.

Quelles qu’en soient les raisons, le succès de ce projet de paralysie dans une ville qui, il y a peu, a boudé des appels du même genre lancés par la RASSOP porte un enseignement : le récent changement de cap de VITAL KAMERHE, l’un des grands leaders politiques de la contrée, semble bel et bien avoir pesé lourd dans la balance.

Un signal instructif pour les jours à venir.

 

La Rédaction

0 vues