Flash! La Société Civile exige la libération de Marie Joëlle ESSIMBO

Une militante de ECCHA, qui répond au nom de Marie Joëlle ESSIMBO, a été arrêtée le mercredi 18 octobre dans le site de l’Université de Kinshasa, puis transférée à l’Inspection Provinciale de la Police de Kinshasa le même jour à 18h.

Cette information a été donnée à tshukudunews.com par le Coordonnateur National de la Société Civile de la RDC, Monsieur Christopher Ngoyi Mutamba :
 »
Nous exigeons la libération immédiate et sans condition de Marie Joëlle ESSIMBO et nous ferons tous pression pour la libération que cette brave activiste de ECCHA », a déclaré monsieur Christopher Ngoyi Mutamba.

 

La Rédaction.