Honte à Lingwala : La nuit, la maison communale se transforme en bordel

Une vue du batiment du bureau communal de Lingwala, Kinshasa/RDC le 07/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

C’est  à travers l’interview d’une professionnelle du sexe qui ; expliquait sur Top Congo qu’elle servait ses clients au sein de la maison communale de Lingwala, que le scandale a éclaté : « Nous nous arrangeons avec les éléments qui assurent la garde à la maison. Une fois que tu arrives avec un client, vous  payez juste la somme convenue aux policiers et ces derniers vous conduisent dans des lieux qu’ils ont aménagés. Tout se passe en toute tranquillité dans la maison communale ».

La triste nouvelle a été rendue publique par une professionnelle du sexe sur Top Congo : Interrogée par un confrère sur la motivation des policiers, la femme révèle : « Nos amis se plaignent que l’État les paye très mal, et qu’en retour ses bâtiments devaient bien servir. De toutes les façons, si on nous chassait de là, les policiers nos trouverons toujours un autre endroit. ».

Ce témoignage met à nu les proportions inquiétantes que prend la prostitution dans la capitale congolaise, au point que la maison communale de Lingwala abrite les services du bourgmestre la journée pour servir de marché de sexe la nuit.

Terrible !

La Rédaction

3 vues