Le Nord Kivu choqué par le pillage de la radio MOTO Butmbo par des FARDC

Carte de Lubero au Nord Kivu

Tout la ville Province du Nord Kivu en général et la ville de Butembo de Butembo en particulier sont choqués par le comportement des éléments FARDC qui ont saccagé la station-relais de la radio-moto de Butembo en date du samedi 07/10/2017.

Ce soir là, une équipe de militaires de l’armée loyaliste s’est rendue sur la colline KIVIRINO située non loin de Masereka, en territoire de Lubero, qui abrite ladite station.

Ces indisciplinés ont cassé les verrous et détruit ou emporté tout le matériel de transmission, y compris les émetteurs et les panneaux solaires. Les pertes sont estimés à plus de 6 mille dollars. En conséquence, une partie de la ville de Butembo et du territoire de Lubero sont ne peuvent plus suivre cette radio dédiée au développement communautaire qui appartient à l’église catholique.

En apprenant la triste nouvelle, toute la ville de Butembo et l’ensemble de la population du Nord Kivu ont été à la fois déçus, choqués et scandalisés non seulement par l’acte, mais aussi le fait qu’il soit posé par des militaires portant l’uniforme de l’armée nationale, ceux la même dont le devoir est de protéger les congolais et leurs biens.

Plusieurs personnalités et d’organisations de toutes les tendences ont condamné cet acte criminel et exprimé leur déception de voir les impôts des Congolais soient utilisés pour soutenir les forces armées soient ainsi profanés par des délinquants infiltrés dans des tenues achetés par l’argent des Congolais et qui multiplient des actes de nature à salir la réputation des FARDC, mais aussi à abimer leurs relations avec la population.

Dans une zone où l’ennemi pratique une guerre non conventionnelle, laquelle exige une forte cohésion entre l’armée et le peuple, un tel comportement est tout simplement assimilable à une trahison.

Les condamnations du pillage de la station de radio moto ont aussi été stigmatisés dans un communiqué de JED, qui : « voit dans cette action une violation du droit à l’information des habitants de Butembo et une menace supplémentaires sur la vie des journalistes du Nord Kivu. »

Tshukudunews.com joint sa voix à celles qui ont condamné cet acte de banditisme et espère que la justice militaire fera tout pour que ses auteurs subissent la rigueur de la loi.

Abraham MUSITSHI