S.O.S à BUTA: Des centaines de victimes des inondations sans assistance   

 

En Province du Bas Uélé, les pluies torrentielles de ces derniers jours ont provoqué des inondations, avec comme conséquence plus de 50 habitations détruites et des centaines d’autres rendues inaccessibles par la montée des eaux des rivières RUBI, BILO et MAZE. Joint par tshukudunews.com,  Secrétaire Exécutif Adjoint de la Société Civile du Bas Uélé, monsieur Joly FAKA FAKULA, lance un cri de détresse en faveur de cette province qui est trop souvent oubliée au niveau national.

« La situation est pénible d’abord au niveau de la ville de BUTA elle-même, où plus de 20 maisons sont détruites par les eaux débordantes de la grande rivière RUBI », a révélé monsieur Joly FAKA FAKULA, avant d’enchainer : « Aux alentours de 50 kilomètres au Nord de BUTA, sur la Nationale N°4, il y a également les eaux des rivières BILO et MAZE qui ont débordé et causé des dizaines de destructions de cases des habitants sur la tronçon BUTA –DULIA ».

Chose inquiétante, aucune assistance humanitaire digne de ce nom n’est visible sur terrain, d’où ce cri d’alarme de la Société Civile Forces Vives du Bas-Uélé : « Nous supplions Son Excellence Monsieur le President de la République, le Gouvernement  Central et ses partenaires humanitaires de venir d’urgence porter secours au Bas-Uélé où  non seulement nous avons besoin d’abriter les sinistrés, mais aussi de prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter des épidémies qui peuvent se déclarer, sans compter les conséquences des inondations sur nos activités agricoles. »

 

Aline ENGBE

295 vues