Scandale à  Walikale : Les exploitants locaux chassés du site de BISIE contre 250 dollars

Sur demande de la Société Alpha mines  » Bisie Min ing », les familles des exploitants artisanaux sont chassées sans ménagement du site de Bisie, qui constitue le plus grand gisement de colombo tantalite  mêlé de cassitérite du monde, ceci contre l’incroyable somme de 250 dollars américains sur les 300 promis par exploitant par l’entreprise sud africaine.

L’opération est menée avec brutalité par le Colonel Freddy KABALEGA, un officier connu pour sa dureté qui commande le 3004 régiment des FARDC basé à Walikake.

Au lieu de départ, les familles concernées reçoivent 100 dollars, et percoivent les 150 restants à l’arrivée.

Soutenant totalement l’entreprise sud africaine et tournant le dos aux exploitants congolais. le gouvernement provincial du Nord Kivu s’investi  dans cette entreprise en faisant totalement fi des plaintes et des dénonciations des habitants et des élites de Walikale, notamment Prince Kiyangi, Coordonnateur du Bureau d’Etudes pour le Développement de Walikale(BEDEWA en sigle).

Si pour sa part Alphmines considère que le deguerpissement des artisanaux constitue un ouf de soulagement, la Société Civile estime pour sa part que les conditions de cette évacuation sont inadmissibles.

En plus, des nombreux exploitants refusent carrément de se déplacer et s’accrochent au village-manoir de Bisie.

Il serait utile que les parties impliquées dans ce conflit puissent trouver rapidement un terrain d’attente, et ceci exige que les autorités étatiques puissent agir avec équité, prudence et objectivité.

Guylain  Balume